La véritable histoire de Noël

IMG_20171220_155108_409

SYNOPSIS

Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

MON AVIS

5ème lecture du Challenge des séries dans la rubrique : lire un conte !

La période tombait à pique, pourquoi ne pas se plonger dans une bonne lecture avec le père Noël comme thème principal ?! C’est chose faite.

Ce conte retrace l’enfance d’un petit garçon que la vie n’a pas épargné et qui va se construire et construire sa vie autour de la période de Noël.

À l’âge de 5 ans, à Noël, Nicolas perd ses parents et sa sœur accidentellement. Orphelin, il doit quitter la maison et l’île où sa famille vivait pour vivre au village et être adopté par une nouvelle famille. Le choc est violent pour se petit garçon qui se réfugie dans le silence et la fabrication de jouets en bois pour sa petite sœur disparue.

Au fil des années Nicolas grandit, rencontre des personnes déterminantes et se construit alors la légende de Noël, l’origine des cadeaux distribués, des rennes, du costume rouge et blanc …

Ce conte est écrit d’une manière si douce et tendre qu’il se lit sans embûche et qu’il donne un côté encore plus magique et merveilleux à Noël et au père Noël.

C’est aussi une belle leçon de vie, les messages sont passés de manière douce et délicate, sans être moralisateur. L’espoir et la persévérance en sont les thèmes principaux.

EN BREF

Un conte de Noël magnifique, qui donne tellement envie de retourner des années en arrière et croire de nouveau à la magie de Noël.

EXCELLENTE LECTURE

★ ★ ★ ★ ★

« Le temps peut panser une blessure, même profonde. Il laisse bien sûr une cicatrice, mais un jour, regarder cette cicatrice, ou ne serait-ce que l’effleurer, ne nous fait plus mal».


Publicités

Shades of magic

IMG_20171212_183015

SYNOPSIS

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

MON AVIS

Challenge des séries bonjour:) Avec Shades of Magic, j’ai lu mon quatrième livre du challenge, qui correspond à la série Charmed : lire un livre avec des sorcières.

Shades of magic nous propose un univers où quatre mondes parallèles s’entremêlent. le point commun entre ses univers ? La ville de Londres. Autrefois, ces différents mondes étaient reliés par la magie, jusqu’au jour où celle-ci devient trop puissante, omniprésente et incontrôlable au point de créer la désolation dans le « Londres noir ». Maintenant isolés, les différents mondes (Le Londres gris –le nôtre -, le Londres rouge et le Londres blanc) se sont isolés les uns des autres pour éviter le même sort. Utilisant la magie du sang, seules deux personnes peuvent se balader entre les mondes et garder un minimum de contact entre les différentes capitales. Nous suivons le sort d’un de ses voyageurs particuliers : Kell, jeune homme originaire du Londres rouge, un Londres très prospère et qui vit au quotidien avec la magie. En voyage dans notre Londres, il fera la connaissance de Lila, une jeune femme pleine de caractère qui volent aux riches pour vivre et pouvoir, peut-être un jour, acheter son propre bateau. Par un concours de circonstances, ils vont devoir s’associer pour sauver les trois mondes et ce, malgré leurs deux caractères extrêmement différents.

Quel avis j’ai sur cette lecture, telle est la question. Je suis très mitigée. J’ai trouvé cette lecture longue, très descriptive. Il m’a manqué de l’action, du détail dans les sentiments. Peut être trop de magie à mon goût, car effectivement, l’auteure nous peint un tableau de magie, de sortilèges …

J’attendais beaucoup de ce roman, la couverture me faisait rêver depuis un petit moment. Mais à certains moment j’ai eu l’impression d’être dans La Passe-Miroir, ce qui m’a posé question sur l’absence d’originalité de ce livre.

Je reste objective quand à la qualité de l’écriture, qui est fluide et très agréable à lire.

EN BREF

Je n’ai pas réussi à être captivé par ce moment, les personnages ne m’ont pas conquis … très fréquemment j’ai eu des sensations de déjà vu. Je ne sais même pas si je me laisserai séduire par la suite.

LECTURE AGRÉABLE

★ ★ ★ ☆ ☆

« On vole tous pour obtenir quelque chose. Parfois c’est pour de l’argent, mais parfois c’est une affaire de …maîtrise de sa destinée. Violer les règles procure un sentiment de puissance. L’intérêt c’est de défier l’autorité. Certains volent pour rester en vie, d’autres pour se sentir en vie ».


Le cercle brisé

IMG_20171126_213457_416

SYNOPSIS

Emma a trois ans quand elle est arrachée par son père, riche et célèbre musicien de rock vivant à Los Angeles, aux bas-fonds de Londres ainsi qu’aux mauvais traitements d’une mère alcoolique et droguée. Alors que la vie paraît enfin sourire à la petite Emma, c’est le drame : elle assiste, impuissante, au meurtre de Darren, son demi-frère de deux ans. Sous le choc, Emma enfouit au plus profond de sa mémoire le souvenir du visage du ravisseur, tandis que grandit en elle un terrible sentiment de culpabilité : elle n’a pas su protéger son petit frère adoré. D’autant que, malgré une longue enquête, le meurtrier n’a jamais été retrouvé. Adulte, Emma devient une photographe célèbre. Mais la petite fille en elle n’a jamais oublié le drame. L’image imprécise du meurtrier hante ses cauchemars. Pour vivre enfin en paix, Emma va devoir le démasquer. Mais pour y parvenir, il lui faudra provoquer un scandale retentissant, et mettre en danger sa propre vie…

MON AVIS

Dans le cadre du challenge des séries j’ai choisi de lire Le cercle brisé de Nora Roberts (reçu dans le cadre d’un swap). Ce thriller correspondait à la série Une chance de trop : lire un livre sur une disparition ou un enlèvement.

Emma, 6 ans, fille, du chanteur d’un groupe de rock en plein boom, est témoin de l’assassinat de son petit frère âgé de 2 ans.

Comment au fil de ce roman l’enquête va être mené ? Comment cette grande sœur, déjà victime d’un passé lourd de violence va-t-elle se construire ? Comment sa famille va-t-elle surmonter le drame ?.

Tout au long du livre, Nora Roberts nous mène à merveille dans la vie d’Emma, au fil des âges, à travers différentes villes, différentes périodes de sa vie, sans jamais oublier la disparition brutale et non résolu de son petit frère.

C’était la première fois que je lisais un livre de cette auteur et je dois avouer avoir été agréablement surprise, par la qualité de l’écriture, la fluidité, la pertinence des sentiments … bref je renouvellerai l’expérience.

EN BREF

Quel monde ! Alcool, drogue, show business !! Ce roman m’a captivé et impossible de le lâcher. Suivre la vie d’Emma, si attachante, de sa naissance à sa vie adulte est une expérience littéraire que je conseille vivement à tous les lecteurs à la recherche de thriller original et captivant.

BONNE LECTURE

★ ★ ★ ★ ☆

« Elle a toujours représenté la partie la plus belle et la plus constante de ma vie.Quelque chose que j’ai fait sans y penser et qui s’est révélé absolument parfait ».


André TARAUD, Gardien de phare

IMG_20171110_151732_844

SYNOPSIS

Durant toute sa carrière, André a veillé sur les océans. Il a gravi les marches d’une vingtaine de phares et, parmi eux, les plus terribles, les phares de l’enfer, ceux de la mer d’Iroise : Les Pierres Noires, Ar Men, La Vieille, Le Four… Il a senti le granit des fondations trembler sous les coups de boutoir des tempêtes, vu disparaître ses amis emportés par une lame venue des tréfonds de l’océan. Le confort est inexistant. L’hiver, l’eau coule derrière les parois des lits clos ! Le gardien reste parfois plusieurs jours sans nouvelles de la famille. Le téléphone ne sert qu’aux vacations techniques. Une vie austère pour un métier noble, une vie où chaque phare est une aventure périlleuse. Mais cette vie, André l’a désirée et ne regrette pas ce choix ; il serait prêt à le refaire tant la sensation de liberté est grande, au large des côtes de France…

MON AVIS

Intriguée depuis toujours par la vie de gardien de phare, quel bonheur pour moi qu’une collègue me propose de lire le témoignage d’un gardien de phares. Et pas n’importe quels phares, les plus grands ! Ar Men, La Vieille, Le Créach’ ! Ne manque que la Jument.

C’est émouvant de lire le vécu de cet homme qui maîtrise tant son métier. On suit son quotidien, ses émotions, la réalité du terrain, ses connaissances techniques, la difficulté d’un tel métier, son évolution. Et surtout cette fin de son métier du à l’automatisation des phares.

Durant quelques lignes le narrateur devient la femme de ce gardien, à travers son regard, on s’aperçoit de sa vie, celle des ses enfants, toujours à suivre son mari dans ces nombreux déplacements. Regards croisés.

EN BREF

Ce livre m’a fait retourné pour quelques instants dans ma Bretagne, auprès de l’océan pour mon plus grand bonheur.

Un magnifique témoignage sur un métier qui me fait tant rêver. Seule au milieu de l’océan.

LECTURE AGRÉABLE

★ ★ ★ ☆ ☆

 


Un goût de cannelle et d’espoir

IMG_20171106_175447_773

SYNOPSIS

Allemagne 1944. Naïve et innocente, Elsie traverse la guerre à l’abri de la petite boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi, loin d’être indifférent à son charme. Lors de la soirée de Noël du parti, elle échappe de peu à un viol grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à la jeune fille de le cacher. Prendra-t-elle le risque ? États-Unis, de nos jours. À quatre-vingts ans, Elsie s’active toujours derrière les fourneaux de sa boulangerie. Elle rencontre Reba, une journaliste venue l’interroger sur les fêtes de Noël du passé…

MON AVIS

Texas, novembre 2007, Reba est journaliste et doit écrire un article sur Noël à travers le monde. Elle a jeté son dévolu sur une boulangerie allemande située à El Paso où elle vit avec Riki, garde frontière. Reba ignore que ce reportage changera sa vie. Elsie, le personnage principal de son interview, a quitté Garmisch, en Bavière, après la guerre de 1940-1945 et a épousé un médecin américain qu’elle a connu pendant l’occupation. Un goût de cannelle et d’espoir est le récit de la vie de Elsie confié à Reba mais c’est aussi la vie de cette dernière et de leurs proches respectifs. Les dates des récits figurent en tête de chaque chapitre, les périodes se succèdent en alternance entre 1944 et 2008.

Deux époques, des préoccupations différentes mais toujours les mêmes inimitiés de l’autre. D’un côté, celle du juif, rabaissé, exterminé d’un autre celle du mexicain qu’on empêche de rentrer sur le territoire américain.

EN BREF

Une très belle histoire, mélangeant drame historique, guerre et sentiments.

 

BONNE LECTURE

★ ★ ★ ★ ☆


« Personne n’est bon ou mauvais par naissance, nationalité ou religion. Au fond de nous, nous sommes tous maîtres et esclaves, riches et pauvres, parfaits et imparfaits.
»

IMG_20171106_175447_773.jpg

Outlander : Tome 2, la Talisman

IMG_20171013_180412_264.jpg

SYNOPSIS

1968. A la mort de son mari, le docteur Claire Beauchamp-Randall emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures… Là, elle révèle à Brianna l’incroyable secret qu’elle n’a jamais dévoilé depuis qu’elle fut retrouvée inanimée auprès d’un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d’une absence inexpliquée.

MON AVIS

Quitter Claire et Jamie n’a pas été possible, alors j’ai replongé dans le seconde tome sans hésitation. Et quelle surprise de me retrouver en compagnie de Claire et de sa fille. Que c’est-il passé ?. Ais-je loupé un tome ?. Claire n’était pas enceinte à la fin du tome 1.

Rapidement j’ai rattaché les wagons et j’ai mis un sens au début de ce tome 2. Avant d’être plongé en plein Paris avec Jamie et Claire qui ont quitté l’écosse pour rejoindre la france, ses mondanités, et ces personnages divers et variés, la cour du roi Louis XV.

À la Cour du Roi de France, ils tentent de modifier le passé car Claire connaît l’avenir et ne peut pas imaginer rester impuissante face au massacre à venir. Ils espèrent réussir à manipuler les événements pour faire basculer l’histoire, ou tout du moins l’altérer au maximum. Comment tout cela est possible … Pour être honnête je ne comprends pas le raisonnement de Diana GABALDON dans ces moments là.

J’ai ressenti quelques longueurs lors ces pages, trop de complots, trop de passages historiques. Et puis le couple passionné et passionnant de Jamie et Claire tombe dans la routine, le fade, le déjà acquis. Et le mission d’altérer le passé n’a fait que rajouté du manque d’envie à ma lecture.

EN BREF

Je ne peux pas dire le contraire, cette saga est enivrante. Mais certains événements s’enchaînent trop simplement, j’ai eu à plusieurs reprises le sentiment que ce couple est au-dessus de tout. J’ai eu beaucoup de mal avec le rythme de ce tome. Peut être que quelques pages en moins n’aurait pas été une mauvaise idée. D’ailleurs je me questionne toujours sur le nombre de tome, comment s’est 12 tomes vont-ils pouvoir tous me donner envie de lire le suivant … Si quelqu’un à la réponse, je suis preneuse:)

 

LECTURE AGRÉABLE

★ ★ ★ ☆ ☆

 


« On peut briser n’importe qui si on est prêt à le faire suffisamment souffrir. »

Outlander : Tome 1, le chardon et le tartan

IMG_20170929_134705_868

SYNOPSIS

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

MON AVIS

Voilà c’est fait ! Moi aussi je peux dire que je suis addicte à la saga Outlander. Comment aurais-je pu résister ?

Oui je me suis retrouvée passionnée par cette histoire que nous raconte Diana GABALDON qui pour moi à toutes les caractéristiques d’une lecture hors pair.

VOYAGE ! AMOUR ! HISTOIRE ! DÉCOUVERTE !

Fin de la seconde guerre mondiale, Claire l’héroïne est une jeune femme de 27 ans, infirmière, mariée à Frank. Le couple est en voyage en Écosse quand soudainement elle est plongée 200 ans plus tôt, dans l’univers des Highlands.

Jamie, highlander, vit à cette époque. Il rencontre Claire et ils tombent éperdument amoureux l’un de l’autre, petit à petit. Cette histoire d’amour est touchante et les fait surpasser de nombreux événements.

Car le gros point fort de cette saga, ce sont les personnages. Certains sont attachants, d’autres détestables, et il y a ceux dont on ne sait pas trop quoi penser. Il y a ceux qui arrivent, ceux qui repartent, ceux qui finalement restent. Ceux qu’on espère revoir dans le tome suivant, ceux dont on se demande ce qu’ils sont devenus, et ceux dont on espère qu’ils ont été rayés de la carte.

Et puis il y a Jamie, ce héros fort mais imparfait tellement amoureux de Claire qu’il nous fait rêver, cet homme à l’apparence de pierre mais qui cache un cœur d’artichaut. Et bien sûr il y a Claire, cette femme intelligente, forte avec du caractère, follement amoureuse de Jamie. Quand c’est deux là sont en présence l’un de l’autre, c’est magique. Et Diana GABALDON écrit avec tellement de force et d’intensité leur amour et leurs aventures qu’il est difficile de ne pas se faire embarquer.

Le côté historique de ce roman est passionnant, quelques touches par ci par là, même si tout n’est pas toujours clair et certaines fois pas assez détaillé ou trop précipité, c’est instructif et ça questionne. Ce roman donne envie d’en savoir plus sur ce pays et son histoire, de fouler le sol de ces highlanders car Diana GABALDON nous livre de vrais paysages écossais, de véritables remèdes médicinales à base de plantes et nous donne le goût du voyage.

L’histoire d’amour en Jamie et Claire est captivante, elle rend accro et donne envie au lecteur de connaître la suite. C’est cette histoire d’amour qui me fait pardonner à l’auteure, quelques longueurs, quelques incohérences sur certains détails, le passage d’une époque à une autre.

EN BREF

Ne vous laissez pas impressionner par cette série de 13 tomes, ces pavés de 800 pages, car elle est réellement addictive, ça a été une révélation pour moi, mais je ne peux pas parler de coup de cœur. J’ai terriblement envie de connaître la suite des aventures de Jamie et Claire car j’ai besoin de savoir sur le long terme ce que vaut cette saga. Envisager une autre lecture que le tome 2 Le Talisman, n’est pas envisageable:)

C’est reparti dans ma nouvelle lecture … Avec une envie de road trip en Écosse omniprésente !

★ ★ ★ ★ ★

EXCELLENTE LECTURE


« Là où il y a tout l’amour, il n’est plus besoin de paroles. Il est tout. Il est immortel et se suffit à lui-même.
»

IMG_20170929_134705_868.jpg