La vie en Rosalie

IMG_20170726_180115_858

SYNOPSIS

Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n’est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n’est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d’illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l’ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l’histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d’abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais. Comme dans les précédents Barreau, le destin se nourrit de coïncidences, de hasards et l’amour savamment contrarié doit triompher de malentendus et quiproquos. Régal de suspense et d’émotion, La Vie en Rosalie est une histoire mutine dont le charme délicatement anachronique est une incitation à prendre son temps et savourer les petits riens de la vie.

MON AVIS

Craquer pour une couverture : chose faite. J’ai découvert ce roman lors d’un concours IG, que j’ai bien entendu perdu. Alors qu’elle n’a pas été mon bonheur de découvrir ce livre chez Emmaüs:)

Rosalie est une jeune femme rêveuse, artiste qui tient une boutique de carte postale dans Paris, qu’elle dessine elle-même. On la suit dans les rues de Paris, ses rencontres, ses envies, ses déceptions.

La plume de l’auteur est fluide, entraînante et je n’avais qu’une envie suivre les pas de Rosalie. Par moment l’histoire est prévisible tout comme les enchaînements et la fin un peu trop bâclée à mon goût, le dernier quiproquo n’est pas crédible. Mais chut, No spoil.

C’est un livre qu’on a envie de serrer contre notre cœur, même s’il n’a rien d’exceptionnel, qui donne envie d’aller manger des croissants tous les matins à Paris, de flâner près de Notre-Dame et de la Tour Eiffel, et de croire un peu beaucoup à l’amour et à la magie des petites choses.

EN BREF

Une lecture agréable, mignonne à souhaite, qui fait voyager dans les rues d’un Paris magique et romantique. Une chouette lecture estivale sans prise de tête.

★ ★ ★ ☆ ☆

LECTURE AGRÉABLE

« C’est souvent lorsqu’une chose et irrémédiablement perdue qu’on prend la mesure de ce qu’elle signifiait pour nous. »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s