Petit Pays

IMG_20170713_180353_740

SYNOPSIS

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

MON AVIS

Petit Pays, Prix concourt des lycéens nous retrace l’insouciance de l’enfance brisé par la guerre, le génocide … la folie des hommes. Gaby, 10 ans, vit heureux au Burundi entouré de ses copains, jusqu’à la guerre civile qui oppose Tutsi et Hutu éclate. Tout s’écroule autour de lui, petit à petit, le mariage de ses parents et ce contexte politique dramatique. Au fil des pages, Gaby s’éloigne de sa naïveté d’enfant.

C’est l’histoire d’un adolescent arraché à sa terre pour survivre, le Burundi c’est l’histoire d’un adulte vivant en France et qui tous les jours, et plus particulièrement le jour de son anniversaire repense à son enfance, son pays qu’il a dû quitter. Qui est-il ? Que représente cette terre pour lui ?

EN BREF

L’histoire est poignante, l’écriture manque peut être d’émotion ce qui fait que je ne partage pas l’avis de ma bibliothèque « Coup de cœur 2016 », mais ce livre nous fait prendre conscience de la réalité de la guerre et d’un pays oublié et me donne envie de poursuivre mes lectures sur l’Afrique et les conflits, non-dits, qui s’y passent.

★ ★ ★ ★

BONNE LECTURE

« Si l’on est d’un pays, si l’on y est né, comme qui dirait : natif-natal, eh bien, on l’a dans les yeux, la peau, les mains, avec la chevelure de ses arbres, la chair de sa terre, les os de ses pierres, le sang de ses rivières, son ciel, sa saveur, ses hommes et ses femmes.»


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s