Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

IMG_20170312_175502_731

SYNOPSIS

Entre Iowa et Massachusetts de 1943 à 1946

Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Laissée seule avec son fils de 3 ans, enceinte jusqu’aux yeux, la jeune femme cherche une occupation pour tromper la solitude. Un beau matin, Rita Vincenzo reçoit la lettre d’une inconnue du Massachussetts…

Entre Glory, jeunette impulsive, et Rita, femme de poigne au grand cœur, se tisse une amitié au fil de la plume. Une correspondance entre deux femmes séparées par des centaines de kilomètres, accidentellement rapprochées par l’absence de leurs époux, partis sur le front.

MON AVIS

Dans ma lignée de lectures dans le cadre des Swap que j’envoie, voici la lecture que je viens d’achever : Petites recettes de bonheur pour les moments difficiles.

Il s’agit (encore) d’un roman épistolaire, basé sur l’amitié entre deux femmes durant la seconde guerre mondiale. Décidément je ne varie pas tellement mes lectures en ce moment, épistolaire, seconde guerre mondiale …

La relation épistolaire de Rita et de Gloria débute en janvier 1943. Une amitié débute entre ses deux femmes sur le territoire américain. Elles sont toutes les deux épouses d’homme partis à la guerre. Un des époux est soldat, le second est médecin. De plus, elles sont toutes les deux mères.

Ces femmes vont se découvrir, se soutenir au fil du temps et face aux différentes épreuves. Elles s’échangent des anecdotes, se transmettent des astuces notamment autour du jardinage et de la cuisine en cette période de rationnement

Les auteures ont réussi ce tour de force, nous faire oublier que ces deux femmes ne se sont jamais rencontrées et qu’il va se passer trois ans entre le début et la fin du roman.

Peu à peu, Rita et Gloria se confient et échangent sur les personnes qui les entourent. Elles se mettent à nue dans ses lettres.

Gloria confie un trio amoureux, Rita confie le départ de son fils à la guerre et la rencontre avec sa belle fille. Les auteures donne l’impression que tous les personnages sont liés et se connaissent et pourtant non. Mais Rita et Gloria parlent tellement l’une de l’autre, que leurs proches apprennent à les connaître au fil du temps.

J’ai trouvé ce roman fidèle à la vision que les femmes américaines ont pu avoir de la seconde guerre mondiale.

EN BREF

J’ai trouvé cette relation amicale forte mais pas bouleversante. Je n’ai rien appris de plus que ce que je connaissais déjà de la seconde guerre mondiale. J’ai apprécié cette lecture légère même si certains passages m’ont paru long et la relation amicale entre Rita et Gloria pas forcément originale.

Ce roman donne envie de le comparer au Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates … chose à ne pas faire ! Mais conseil lecture incontournable 🙂

★ ★ ★ ☆ ☆

LECTURE AGRÉABLE

« Il faut du courage pour aimer, mais aimer en souffrant est le feu purificateur que seuls les cœurs généreux connaissent »

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

  1. Toi, moi, euh dit :

    J’ai bien aimé le livre mais en effet c’est le premier du genre que je lisais du coup je n’ai pas de point de comparaison 😉 J’ai adoré les personnages et les anecdotes, leur histoire plus ou moins tragique et surtout me plonger dans l’Amérique que ces années là. Du coup je vais emprunter cercle de litteraire des amateurs d’épluchures de patates si tu le trouves meilleur 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s